Littérature

Façons de lire pour un lecteur expert en littérature

WestEd, (2004) Reading Apprenticeship, Strategic Literacy Initiative, p.27-29. Traduction et adaptation de Chantal Ouellet et Marie-Alex Despeignes, UQAM.

Analyse du processus de lecture à partir d’un extrait de : The God of Small Things de Arundhati Roy

Lorsque des lecteurs experts entament la lecture d’un roman, ils mettent de côté leur besoin de comprendre où ils sont ou ce qui se passe. Ils lisent dans le but d’entrer dans un nouvel univers et de l’explorer. Ils lisent aussi pour apprécier l’esthétique de l’écriture en elle-même. Comme l’a souligné Judith Langer, les lecteurs de littérature entrevoient et considèrent une panoplie de possibilités allant de l’émergence de différentes intrigues aux multiples significations que peuvent prendre les mots. Les lecteurs experts en littérature savent que les mots peuvent avoir un sens qui transcende la simple dénotation – ils déduisent des choses sur l’intrigue, sur les personnages et sur la relation qu’entretiennent tous ces éléments. Lire pour entrer dans un univers inconnu veut dire que les lecteurs vont entrer dans le texte : ils vivront le récit. Ils porteront une attention toute particulière aux éléments qui leur permettront de peupler cet univers, de le construire de paysages et de gestes tout en se penchant sur le thème et le sens du texte. Bref, ils lisent pour interpréter le sens possible des mots, des relations et des événements.

Les lecteurs experts en littérature porteront une attention particulière aux éléments suivants :

  • l’identification et la constitution des personnages : qui ils sont, leur âge, leur relations.
  • l’interaction entre les personnages et leurs attentes quant à leurs relations;
  • le contexte de la mise en scène : à quel endroit, à quelle époque et dans quel milieu culturel se déroule l’histoire;
  • le langage (les procédés littéraires): l’allitération, la métaphore, le langage onirique, le choix des mots qui donnent le ton au texte, les structures de phrases non conventionnelles, le langage poétique, le langage varié ;
  • les détails sensoriels : les sons, les images, les émotions;
  • un élément particulier et imprévu : des combinaison de mots, un changement de perspective, un changement temporel et spatial;
  • les particularités de la structure du texte : les espaces entre les paragraphes, l’usage de majuscules;
  • la présentation non séquentielle du texte (l’ordre non chronologique de la présentation);
  • les changements au niveau de la perspective, de la narration
  • l’émergence de thèmes ou de canevas : les contrastes, les pertes et les deuils, les petits riens;
  • l’intrigue principale de l’histoire et celles qui sont sous-jacentes;
  • des indices qui donnent des pistes à propos des personnages, des événements passés ou du dénouement de l’histoire;
  • le titre du livre ou celui d’un chapitre et des références au titre dans le texte.

 

Des lecteurs experts en littérature se poseront des QUESTIONS tout au long de la lecture sur les éléments suivants :

  • L’univers du roman : Où suis-je? Quelle est la culture? Quel est le contexte? Quelle est la situation? Qu’est-ce qui est important dans cet univers?
  • La mise en scène : Où se déroule l’histoire? Suis-je au Moyen-Orient? Suis-je en Inde? Quels indices me donnent certains mots et les noms des personnages et des lieux sur l’endroit où je me trouve?
  • Les personnages : Qui est qui? Quels liens entretiennent les personnages entre eux? Quelles informations détiennent les personnages les uns par rapport aux autres? Comment les personnages se distinguent-ils au niveau du langage?
  • La perspective : Qui raconte l’histoire? Est-ce que le personnage s’exprime à partir de la perspective d’un adulte ou à partir de celle d’un enfant? Saisissons-nous toute la pensée de l’auteur?
  • L’intrigue : Se déroule-t-elle au moment de l’histoire ou en rétrospective? Quel est le conflit? Comment se déploient les événements de l’histoire et quel impact ont-ils sur son déroulement?
  • Le langage : pourquoi certains mots sont-ils organisés de telle manière? Que peut évoquer ce choix de mots? Que signifie la mise en majuscule de certains mots?
  • Le lien entre le langage, le personnage, la mise en scène et l’intrigue : en quoi l’usage des mots évoquant la chaleur, la moiteur, la sensualité et l’obscurité aident à l’intrigue? Par exemple, en quoi l’association des thèmes de similarité et d’altérité, de ressemblance et de différence donne un sens à l’ensemble du roman?

Les lecteurs experts en littérature se créeront des IMAGES MENTALES et des empreintes sensorielles (sons, odeurs, émotions) pendant qu’ils lisent sur:

  • Les détails de la mise en scène : murs bombés, maison en mousse, etc.
  • La description des personnages : être conscient au début de l’incapacité de cerner le personnage (ex : les bébés d’Elvis, etc).
  • L’action dans l’histoire et dans la narration, par exemple, la chauve-souris qui rampe sur le sari, le voyage inconfortable à l’intérieur d’un autobus chaud et humide ;
  • Les images contrastantes (ex : un ancien bébé).

 

Les lecteurs experts en littérature feront des PRÉDICTIONS au sujet du texte et de la manière dont il se développera en portant une attention particulière aux points suivants :

  • Le nom de l’auteur  laisse supposer que le livre portera sur le Moyen-Orient ou sur l’Inde et que les mots seront exotiques ou inhabituels ;
  • Le titre  laisse supposer que le livre traitera d’un pèlerinage spirituel, d’une vie banale et mondaine, de philosophie, des bénédictions de la vie, de l’importance des petits riens etc.;
  • Le langage : suggère qu’un événement tragique se produira puisque les mots évoquent une atmosphère lugubre, mystérieuse et de mauvais présage; les mots sensuels nous laissent croire que l’intrigue sera centrée sur la sensualité; le passage du langage enfantin à la perspective adulte laisse imaginer que l’histoire portera sur la découverte d’une épopée pendant l’enfance.
  • Les changements dans la relation entre les personnage : les relations dirigeront l’intrigue;
  • Les personnages connaissent ou expérimentent des réalités que nous considérons impossibles à imaginer, à comprendre ou à vivre : dans ce livre, les choses ne seront pas toujours ce qu’elles sembleront être;
  • Des sous-entendus dans le texte : Estha vivra une mauvaise expérience (elle sera molestée), une événement tragique divisera les jumelles unies, une situation provoquera la mort prématurée de la mère, on se résignera à son sort.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s