Sciences

Façon dont les lecteurs experts en sciences lisent

WestEd, (2004) Reading Apprenticeship, Strategic Literacy Initiative.  Traduction et adaptation de Chantal Ouellet et Marie-Alex Despeignes, UQAM.

 © 1995, Marcel Labonté, Le monde en images, CCDMD.

© 1995, Marcel Labonté, Le monde en images, CCDMD.

Les lecteurs experts en science lisent dans un premier temps pour affiner leur compréhension d’un phénomène scientifique. Ils lisent, dans un deuxième temps, pour comprendre l’importance de ce phénomène sur le plan théorique ou sur le plan pratique. Ils tentent de préciser le sens des mots qui illustrent les processus complexes et les objets scientifiques. Ils se fient aux images qui se retrouvent à la fois dans le texte et dans leur tête pour comprendre un phénomène scientifique. Ils s’attendent à ce que la description des phénomènes scientifiques, qui change au fur et à mesure qu’évolue la recherche et l’expérimentation, vienne améliorer et corriger leur compréhension partielle et leurs idées fausses. La science recherche la vérité avec l’assurance qu’elle s’en rapproche au fil du temps avec la cohérence des théories, la qualité des instruments d’expérimentation et la méthodologie. Les lecteurs en science lisent pour concevoir et comprendre la vérité même si l’exercice les incite à réexaminer leurs convictions. Afin de soutenir la vérité, les lecteurs en sciences devront être convaincus que les expériences et les explications scientifiques supporteront une thèse.

Les lecteurs experts en science centreront leur ATTENTION sur :

  • les images, les légendes ainsi que les liens entre ces éléments et le texte,
  • la description des expériences scientifiques et leurs résultats,
  • l’explication scientifique d’un phénomène,
  • la définition des mots,
  • la déduction ou les choses étonnantes qui mettent à jour leurs idées fausses,
  • les lecteurs experts en sciences peuvent également prêter une attention particulière en cours de lecture à l’impact qu’a la science sur la vie quotidienne ou sur le développement de nos connaissances scientifiques.

Les lecteurs experts en science poseront des QUESTIONS tout au long de la lecture sur les éléments suivants :

  • La nouveauté.  Ex : quelles sont les nouvelles théories relatives à la friction subatomique?
  • Les concepts rares ou insolites : quelle est la théorie du son? Qu’est ce que le soudage à froid?
  • Les différences entre les concepts et les définitions : en quoi la friction est différente de l’adhésion? D’où?
  • Comment fonctionnent les choses : ex : comment l’énergie mécanique se transforme en énergie sonore?
  • La méthodologie et l’interprétation des résultats : Quelle a été la procédure? Quel est son fonctionnement? Est-ce que c’est clair pour moi? Pourquoi est-ce vrai?
  • Les faits scientifiques : Est-ce que j’y crois? En quoi sont-ils différents des anciennes convictions que j’avais avant de lire ce texte?
  • L’intention de l’auteur : Quelle est l’apport de la friction au monde moderne et aux domaines scientifiques?

Ces questions servent à affiner la compréhension du lecteur en science en l’aidant à créer des définitions précises et des images interactives d’objets, à comprendre l’expérimentation et ce qu’elle cherche à démontrer.

Les lecteurs experts en sciences se créeront des IMAGES mentales et observeront celles présentées dans les textes scientifiques pour visualiser les expériences et explorer les propriétés des phénomènes scientifiques. Ils se feront des images mentales de :

  • la description d’objets physiques
  • l’interaction entre les objets
  • des objets analogues à ceux décrits
  • l’utilisation du phénomène dans l’histoire
  • des instruments, des méthodes et des résultats
  • les lecteurs experts en science peuvent aussi visualiser l’auteur en cours d’expérimentation, ils peuvent visualiser la diffusion des résultats de son travail et/ou imaginer le phénomène en question dans leur quotidien.

Plusieurs des images sur lesquels les lecteurs habiles s’appuient proviennent de leur expérimentation et de la manipulation d’objets concrets tels que les instruments d’expérimentation et les matériaux ou la manipulation concrète ou imaginaire d’objets tels que les atomes en interaction. La manipulation dans l’expérimentation aide les lecteurs à construire la banque d’images dont ils ont besoin pour comprendre un texte scientifique.

 © 2012, Anne-Christelle Vidal, Le monde en images, CCDMD.

© 2012, Anne-Christelle Vidal, Le monde en images, CCDMD.

Le lecteur en sciences fera des PRÉDICTIONS sur la manière dont il devra aborder un texte scientifique ainsi que sur son contenu probable

  • Aborder le texte : il prédirait que l’article serait difficile à lire, qu’il inclurait des noms, des termes et des concepts obscurs, qu’il inclurait beaucoup de mathématiques et qu’il serait long à lire.
  • À partir du titre, il prédirait que l’article répondrait à la question : «Qu’arrive-t-il lorsque deux molécules sont associées?» et que l’article présenterait des théories sur la friction à un niveau atomique.
  • À partir des connaissances relatives à la structure habituelle d’un article scientifique, il prédirait que l’article incluerait l’histoire des théories sur la friction, la manière dont elles ont évolué avec le temps et pourquoi elles ont évolué.
  • À partir de ses connaissances sur la façon dont est présentée la science, il prédirait que l’auteur démontrerait pourquoi ce sujet est important (pour l’industrie, pour l’avancement de la science).
  • À partir de sa connaissance de la revue (ex : Scientific American), il prédirait que l’article serait une revue de la littérature scientifique. Comment nous en sommes arrivés aux connaissances que nous avons sur le sujet : comment savons-nous ce que nous savons maintenant sur le sujet, ce que nous avons encore besoin de savoir et pourquoi : «Voici l’état de la situation».
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s